Half-Occitaman 2019

Le Triathlon de Toulouse propose pour sa 10ème édition un distance half et full. Il propose également le half en duo ! Ça rappelle quelques bons souvenirs et on se motive avec Flo !

On se dit que même si on participe aux championnats du monde 70.3, ça va le faire quand même !

Des petites complications viennent au dernier moment, Flo n’a pas pu s’entrainer correctement en course à pied avant Nice, on voit donc si on peut spliter le duo en 2 solos. L’organisation ne veut pas, on va donc faire avec en espérant que ça tienne pour Flo ! De toute façon, on est là pour le gagner.

Échauffement à l’extérieur pendant que les individuels partent, il commence à y avoir quelques gouttes, ah ? Ils n’avaient pas annoncé grand soleil ? L’eau est à 22,6°C, donc combi autorisée.

Je tente une nouvelle technique pour éviter que le bonnet ne se barre pendant la natation : je mouille mes cheveux avant, j’enfile un premier bonnet, et je mets un second bonnet.

Natation

On part dans la deuxième moitié des duos (départ toutes les 30s), la stratégie est simple : je mène le train et Flo reste dans mes pieds en me touchant les pieds de temps en temps pour confirmer qu’il est là.

On part sur une rythme correcte, tout se passe bien, la visibilité est bonne, on double plusieurs groupes. Au bout de 1200m, je sens mon bonnet qui commence à partir, … C’est pas vrai, je ne vais pas m’en sortir, je vais quand même pas aller chez le coiffeur avant une course… Je me mets sur le coté pour remettre ça et dis à Flo de continuer.

Je le rattrape et mène à nouveau la cadence. La suite se passe sans accrocs, on fait le deuxième temps natation, ce qui est très bien !

Elapsed Time Moving Time Distance Elevation Gain
00:32:45 00:32:45 2,01 0,00
hours hours km meters

T1

RAS, on enlève la combi et enfile nos différents équipements, on est prêts pour dérouler sur le vélo !

Vélo

Il pleuviote un petit peu, bon, il va falloir faire gaffe, ça serait bête de tomber sur une erreur d’inattention. Pendant le briefing, l’organisation avait mis en garde contre les dos d’âne de la sortie du parc, mais là c’est pas des dos d’âne, c’est des bosses d’éléphant ! On ralentit à fond pour le passage mais ça secoue beaucoup… Note pour soi : il va falloir faire gaffe au retour.

La sortie de la ville est très compliquée, on double beaucoup d’individuels, il y a des voitures. Ça bouchonne, il pleut, autant dire que je ne prends pas plaisir. Je m’engueule avec un automobiliste qui joue avec ma vie en doublant. Autant dire que ça commence très mal…

Après 10km, ça commence à se calmer on va enfin pouvoir s’amuser. On double pleins d’individuels et quelques duos. On appuie sans se poser de questions et on commence à prendre bien plaisir.

Dès les premières petites ascensions, les cuisses commencent à piquer, bon OK, j’ai pas encore complétement récupéré de Nice. Je m’assure que Flo tient bien le coup, il me dit que ça va, OK, je vais voir si mes cuisses tiennent bien. La pluie commence également à s’arrêter, tant mieux !

On passera notre temps à vélo à doubler les individuels, on encourage les vachettes relais et individuelles que l’on double, on nous annonce premier duo, yes ! Je tâche de m’alimenter correctement et régulièrement.

Vers la fin de la boucle, à 70km, je commence à sentir la fatigue. Je tâche de gérer mieux, en mangeant et buvant un peu plus. En retrouvant l’entrée dans la ville, on en profite pour lever le pied et dérouler un peu plus les jambes, pour anticiper la course à pied. On entre dans la zone de la Ramée en faisant attention aux dos d’ânes.

Elapsed Time Moving Time Distance Average Speed Max Speed Elevation Gain
02:44:26 02:44:26 100,09 36,52 68,04 1 122,00
hours hours km km/h km/h meters

T2

On est les premiers duos à arriver. C’est cool, mais comme on est pas partis en dernier, on ne sait pas si on est réellement premier. Après, vu comme on a envoyé sur le vélo (même en levant le pied les 10 derniers km), il y a des chances qu’on ait creusé un bel écart déjà. A voir ce qu’on donne sur la càp, mais ça va être la grande incertitude pendant toute la course à pied.

Course à pied

On part bien, petite pause technique un peu plus loin et c’est parti pour le semi. Et très rapidement, après quelques kilomètres, ça devient dur pour Flo ! Aie aie aie, ça va être compliqué. Il n’a pas de force, et son cardio se met même à s’emballer alors que l’allure n’est pas là. Mince, avec le manque d’entrainement et Nice, il n’a pas du tout récupéré !

Je vais passer mon temps à l’encourager, à lui dire de s’accrocher et de tout donner. Xavier, en relais, nous rejoindra au bout de 7km et restera avec nous, c’est sympa !

Les autres triathlètes ont l’air aussi de souffrir, je continue d’encourager Flo, et les autres en profite aussi, à tel point qu’un gars restera avec nous aussi pour s’accrocher 😀

Rien de spécial de mon côté à dire, mis à part que j’aurais passé un semi à encourager Flo et à lui demander de tenir jusqu’au bout ! Je posais la main sur son dos sans trop non plus appuyer, de peur de le mettre dans un faux rythme qui risque de le faire piocher. Je demande au public de nous encourager. Et j’essaie de lui apporter des trucs après chaque ravito.

Et on arrive enfin vers la ligne d’arrivée, son calvaire est fini !

Elapsed Time Moving Time Distance Average Speed Max Speed Elevation Gain
01:47:11 01:44:34 21,26 5:03 3:28 60,40
hours hours km min/km min/km meters

Conclusion

Une belle bataille intérieure pour Flo, pour arriver sur une belle victoire sur la première édition du half-occitaman en duo. On terminera avec 7min d’avance, c’est pas ouf, mais vu la situation, on a bien limité la casse. Contrairement à Nailloux, c’est Flo qui terminera avec la protection civile 😀 ! En tout cas, il a tenu jusqu’au bout pour nous, et ça c’est top ! Il a voulu abandonner, il a souffert mais il s’est accroché et ça a tenu ! Bravo à lui, et maintenant faut récupérer pour la saison 2020 !

Résultats

Et, voici donc, les résultats !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *