IM 70.3 Nice – Championnats du monde

Ça y est ! Après 3 mois d’attente suite à la qualification à Otepää, nous y voilà : les championnats du monde IM 70.3 !

Les chiffres font tourner la tête :

  • 5700 participant.e.s (3700 hommes)
  • 105 nationalités représentées
  • 60 pros hommes (dont le champion olympique, le champion du monde, …) et 60 pros femmes
  • 20% habitants des Etats-Unis
  • 10% de français
  • Une retransmission en direct de l’évènement à la TV
  • Mes parents, ma copine et 11 potes qui viennent m’encourager (avec des banderoles surprises !)
  • Première épilation des jambes

Préparation

Jeudi

On arrive avec Ben & Flo le jeudi, ça nous laisse le temps

  • de nous poser,
  • récupérer les affaires (je serai Hugo Claude René, tous les prénoms de ma carte d’identité xD ),
  • aller au village Ironman
  • faire un petit plouf (l’eau est bonne : 26°C)
  • et profiter du banquet d’ouverture.

Autant dire que ce banquet, c’était autre chose qu’à Mont-Tremblant : grosse ambiance et animation, du monde, du choix dans le repas.

Ils annoncent au briefing une eau à 24°C, mouais, Ironman décide que la température est de 24°C, elle va donc être de 24°C, je n’aime pas trop ça.

Le départ de la natation se fait par groupe d’âge, et celui de Flo et moi (25-29 ans) part à 8h42, 1h42 après les pros ! On part donc dans les derniers…

Vendredi

Comme on a du monde qui vient nous encourager le week-end, nous préférons faire le déblocage le vendredi, avec la reconnaissance du parcours en voiture et de la descente à vélo. Parce que pour être honnête, avoir 3000 personnes devant moi à vélo, dans une descente de col, ça ne me rassure pas. Je fais 2 fois la descente à vélo (merci Ben & Flo !) et une petite course à pied, et on est bons !

Il y aura une bonne averse en fin d’aprèm, il vaut mieux ça maintenant que ce week-end, belle météo prévue pour les deux prochains jours !

Samedi

Repos total, et on va profiter de l’ambiance pour la course des dames !

La température de l’eau prise par Ironman est annoncée à 24,1°C, donc combinaison autorisée… On assiste au départ et au passage des pros dans le parc à vélo : ça fuse ! Ça donne envie d’être le lendemain !

La journée se résumera à préparation du sac, encouragement des concurrentes, installation dans les parcs à vélo et retrouvaille des supporters.

On repère bien où sont nos vélos et sacs, parce que il y a du monde la dedans ! Le parc à vélo ne sera d’ailleurs pas équitable, car les derniers dossards font plus de parcours en poussant le vélo dans T1 et T2.

Pré-course

On colle les tatouages (classe !), petit-déj, on va installer les derniers équipements sur le vélo et on va s’installer pour assister au départ !

La température de l’eau, prise par les arbitres de la course cette-fois, est annoncée à 25,6°C : donc pas de combi ! Au moins, c’est honnête !

On encourage Ben qui part 50min avant nous. L’attente fût un peu longue, mais Flo et moi serons quand même à l’arrache vu l’attente qu’il y avait pour aller aux toilettes… On arrive pile poil quand notre groupe d’âge va se mettre en place. Je décide de mettre 2 bonnets de bain, car mes lunettes sont bien réglées avec ce bonnet, donc pas de mauvaises surprises.

Natation

On part ensemble avec Flo, allez go go go ! J’essaie de prendre des pieds devant et de prendre d’emblée un bon rythme. Il y a un peu de vagues ce qui rend la navigation délicate pour voir les bouées. Je vais me fier principalement aux autres nageurs tout en surveillant de temps en temps la trajectoire.

J’ai pas l’impression d’avoir un bon rythme, vu le nombre de personnes qui me doublent, j’essaie donc d’optimiser le sillage et d’appuyer sans me mettre dans le rouge. Y a du gros niveau bon sang !

Premier virage (800m), allez, c’est déjà ça de fait, je commence à sentir mon bonnet de bain qui se fait la malle, c’est pas vrai ! Faut que ça tienne…

Je reste à niveau d’un gars qui nage bien, il ne reste pas dans le gros peloton ça a l’air de porter ses fruits. Je trouve un autre groupe sur lequel m’accrocher, la trajectoire n’est pas idéale, mais je distance le gars que je suivais, donc c’est plutôt bon signe.

Deuxième virage (400m), le bonnet va pas tenir, olala quelle poisse de perdre bêtement du temps la dessus. Je décide donc de laisser filer le groupe et de remettre tout ça en place…

Je repars et termine la natation qui se termine enfin !

WP Strava ERROR 401 Unauthorized - See full error by adding
define( 'WPSTRAVA_DEBUG', true );
to wp-config.php

T1

Sortie de l’eau dans les galets, heureusement que des bénévoles nous aident à sortir, je les remercie et je file récupérer mon sac. Je regarde le temps natation, et c’est plutôt correct, sans combi, cool !

J’enfile les équipements vélo et cours vers mon emplacement, je vois mes parents et ma copine à ce niveau là m’encourager, trop cool !

Je galère à reconnaitre mon vélo et je file à la sortie de T1.

Vélo

J’enfourche mon vélo et je vois des potes m’encourager, ah, c’est super sympa ! Grande ligne droite le long de la promenade, je commence à bien appuyer et je vois le reste de la bande m’encourager, c’est énorme punaise !

Allez, c’est enfin le vélo, on prend plaisir ! Il y a du monde. Bouh punaise que c’est compliqué tellement il y a du monde. J’appuie un peu plus que requis pour ne pas drafter et doubler rapidement la masse de cycliste. Mais c’est vraiment pas simple, vivement les premières pentes pour que la différence d’allure soit plus flagrante.

Au bout de 10km environ, je croise les 3 pros de tête de course, je les encourage, punaise c’est énorme ! Et on attaque enfin les pentes, cool je vais pouvoir doubler plus sereinement.

Je passe l’ascension au milieu de la route (côté droit, pour respecter le règlement bien évidemment) à doubler et à demander aux gens de garder leur droite : « Keep the right ». Cette montée est un vrai régal, il n’y a pas à dire, ça me convient comme profil !

Je tâche de m’alimenter correctement, je perds malheureusement un gel entamé sur une irrégularité de la route (il est sorti de sa sacoche)… J’ai prévu 3 gels double dose et 2 pâtes de fruits. Comme mon entrainement vélo de cet été a été plus léger, j’ai préféré assurer le coup en alimentation. En haut du col, je jette mon bidon vide d’isotonique pour en prendre une bouteille d’eau (même pas un bidon !) du ravito.

Vient ensuite la portion roulante, je me fais doubler par un groupe qui ne se pose pas de questions sur le drafting et vient la descente tant redoutée. Je tente d’être prudent et double les gens qui sont moins à l’aise. Mais punaise, y a des vrais bargeots. Certains font comme si tu n’existes pas, un sacré paquet de cartons rouges s’est perdu dans cette descente. Je tâcherai globalement d’avancer sans mettre ma vie en pérille.

Nouveau ravito, je prends un bidon isotonique à la place de la bouteille d’eau. Comme ce n’est pas la boisson isotonique que j’ai l’habitude de boire, je crains de prendre un risque, je la goutte et ça a l’air d’aller.

Je continue la descente, toujours les bargeots, il y a même un gars qui essaie de me couper la route par l’extérieur, je l’engueule et il va dans le décor vers un bénévole, la route en contre-sens…

Après la descente, je me remets en bon rythme et double les files indiennes de cyclistes. Allez, il ne reste plus beaucoup ! Dernier ravito, je décide de renouveler la boisson isotonique, sauf que cette fois, elle est immonde. Trop concentrée, trop chaude, beurk, j’espère que ça va le faire.

Je termine avec un bon rythme, et passe la promenade des anglais avec les encouragements de tout le monde, j’en ai les larmes aux yeux, c’est magique !

WP Strava ERROR 401 Unauthorized - See full error by adding
define( 'WPSTRAVA_DEBUG', true );
to wp-config.php

T2

Je pose pied à terre et ça bouchonne derrière les gens qui cherchent leur rangée… Je traverse tout le parc en poussant le vélo, trouve de justesse ma rangée, pose le vélo et fonce prendre mon sac. J’arrive pour enfiler mes chaussures, mais punaise, c’est pas mes pompes ça ! Oh mince, numéro 3303 alors que je suis 3302… Demi-tour, on corrige ça et je mets mes baskets.

Pose technique aux toilettes (j’ai cru qu’il y aurait la queue…) et on part pour la dernière épreuve !

Course à pied

J’ai un peu mal au bide (à cause de la boisson ou autre ?), mais niveau allure je me sens bien. Je pars donc sur l’allure cible que je m’étais donnée : 4’/km.

Malgré le mal au bide, je me sens bien, les jambes ne sont pas lourdes. Je passe devant la team supporters, ça motive, je crie avec eux ! Je fais gaffe sur les ravitos pour ne pas empirer la situation, je fais donc l’impasse sur l’eau et la nourriture pour laisser du temps au corps de gérer tout ça.

Allez, vas-y, tu peux le faire, je réduis l’allure et me fais doubler par Ricard, le rival espagnol que j’ai vu sur le half-altriman et à Otepää ! On s’encourage. Au bout de 4km, je sens que le mal de bide disparait, cool, tu gères ! Je prends juste de l’eau au ravito et fais le premier demi-tour.

Sur le demi-tour, je retrouve du rythme sur et double Ricard, on se souhaite à nouveau bon courage. Je repasse devant le meilleur club supporter des championnats du monde IM 70.3, ça booste à fond ! A nouveau je gère mon alimentation avec mon gel et continue de bien boire de l’eau, parce qu’il commence à faire bien chaud. Je guette si je ne vois pas les copains sur le parcours.

Le premier tour se passe bien, je profite déjà de l’ambiance de la foule ! J’entame le deuxième tour et ça commence à être un peu plus dur. J’essaie de m’accrocher, de me motiver avec les encouragements de la famille, des potes, du public.

Je passerai le deuxième tour à résister, à gérer mon alimentation et l’eau pour tenir du mieux que je puisse. Dernier demi-tour, allez on s’accroche, plus que 5km ! J’essaie de vraiment relancer 3km avant la fin, en donnant tout, en demandant de l’encouragement là où je pouvais en prendre.

Finish

Le dernier kilomètre : il a du monde, beaucoup de monde, je gueule pour acclamer la foule, pour qu’elle me porte. Ça ne prend pas autant que je l’aurais souhaité, mais bon, je vais faire avec ! Je tends les mains pour taper dans un maximum de mains disponibles et expriment ma joie, ça y est, l’arrivée est là !

WP Strava ERROR 401 Unauthorized - See full error by adding
define( 'WPSTRAVA_DEBUG', true );
to wp-config.php

Conclusion

J’arrive lessivé, à deux doigts de vomir, j’ai tout donné mais je suis hyper content ! Punaise, je fais 63e de ma catégorie et 260e/3700 avec 60 pros ! C’est énorme ! Une grosse satisfaction, je suis lessivé mais heureux.

J’étais pas au meilleur de ma forme, surtout à vélo où j’avais pas mal levé le pied (ce qui m’aurait peut-être permis de faire une meilleure càp), mais je m’en contente, le but était de profiter un max, et c’est ce que j’ai fait !

On se retrouve avec Ben & Flo pour immortaliser cet évènement incroyable !

Résultats

Et, voici donc, les résultats !

Médias

Ils en parlent :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *