M de Carcassonne 2019

Après le fiasco de Saint-Cyprien, Carcassonne est du coup le premier triathlon de la saison ! C’est la 4ème année que je fais cette course, et je l’adore juste. Les parcours vélo et course à pied me plaisent parfaitement. Il y a du bon dénivelé et ils sont casse pattes comme je les aime.

J’avais fait 2ème l’année dernière, c’est donc l’occasion pour moi de prendre ma revanche. La start-list semble correcte et ne m’inquiète pas plus que ça. Mais d’expérience, je sais que je ne suis pas à l’abri d’un costaud dont je ne connais pas le nom !

Seul petit hic : la météo annoncée n’a pas l’air idéale : pluie avec quelques rafales de vent. On va voir ce qu’il en est le jour J.

Préparation

Chose improbable, la météo du matin n’annonce pas de précipitations, seulement un peu de vent ! Punaise c’est bon ça ! Repas 3h avant, et on covoiture avec Flo La Cavaille pour le premier tri 2019 ! Je lui annonce que ça serait cool qu’on fasse un double podium, et qu’il y a moy’. Il reste sceptique.

Récupération des dossards, température du lac à 16.9°C, le speaker (Robin, le même qu’à Castres) n’hésite pas à rappeler que j’ai pris une mine l’année dernière 😀

Je croise Éloi, Amandine et leurs 2 enfants. Éloi va être le supporter pendant toute la course, c’est cool !

Niveau timing on est un peu juste, on s’échauffe à peine 10min en course à pied, on a à peine le temps d’enfiler la combi et de se mouiller avant de se mettre en place devant la ligne de départ..

Natation

Je me place donc presque à la première ligne. Le briefing se termine, et le départ est …

En fait on ne sait pas trop, il y a un bruit discret de corne, je commence à partir avec un autre et on s’arrête, on hésite. Je me retourne et je vois que l’équipe organisatrice nous dit d’y aller.

OK, donc le départ est donné ! Et ça part fort encore une fois. Je suis toujours surpris de l’allure des gars qui partent. J’essaie de tirer à profit mes cours avec SwimCamps du mercredi soir avec Ben&Flo et me colle contre des gars. Sauf qu’en fait, je me retrouve pris en sandwich avec peu de liberté de mouvement… J’essaie de voir si ça se dégage un peu. Finalement après 30s, je décide de mettre une mine pour me sortir de là. J’arrive à me dégager et à poser plus facilement ma nage.

Je suis globalement très content de ma natation, j’arrive à remonter au fur et à mesure des personnes : je me mets dans leur sillage pour ensuite accélérer et trouver d’autres pied à prendre. Après la moitié du circuit, je me retrouve seul à naviguer tranquillement. Je vois un groupe de deux personnes que j’espère rejoindre, mais bon, faut pas se griller non plus.

Long retour en natation, je suis toujours seul sans me rapprocher des deux, et là je commence à me dire que y a surement des gars qui me sucent les pieds, je me retourne et vois effectivement quelqu’un. J’en profite donc pour mettre un coup d’accélération pour ne pas faire l’effort pour les autres. Non mais !

Je sors de l’eau et commence la longue transition. Éloi m’annonce 9ème, ah cool, c’est pas mal.

WP Strava ERROR 401 Unauthorized - See full error by adding
define( 'WPSTRAVA_DEBUG', true );
to wp-config.php

Vélo

Transition sans accroc (je galère toujours à enlever ce pied gauche de la combi…), le speaker m’annonce un gros vélo, et je pars. Je ne le sais pas encore, mais j’ai doublé 2 personnes pendant cette transition, c’est cool !

Les sensations ne sont pas forcément là au début, mais je pars enfin à vélo ! J’imagine que c’est parce que j’ai un peu plus forcé en natation que d’habitude. Je ferme mes chaussures dans la descente et sens des cailloux sous les pieds… Merde j’aurais du les frotter avant

Les sensations ne sont pas présentes, je n’ai pas encore envie de manger mon gel donc je décide d’attendre. Je me forcerai à prendre mon gel (avec la boisson isotonique) au bout de 5km, quand je commencerai à rattraper les hommes de tête.

L’ascension se fait sans accroc, je rattrape les différents triathlètes devant moi et à 10km de course je double enfin le premier, Elfassi, un gros nageur. Me voilà donc en tête avec la moto ouvreuse, prêt à basculer dans la descente, c’est bon ça !

Je suis en grande confiance, je garde la tête froide et me dis justement de ne pas prendre de risques dans les descentes à vélo.

Mon bonhomme de chemin se poursuit, je reste prudent, la moto ouvreuse toujours devant moi. Je prends bien mon pied et en profite à fond. J’ai une pensée à l’année dernière où au même endroit j’étais à la poursuite de la première place, c’est pas la même là !

Je me force à nouveau à prendre un gel, et je repense à Argelès où les sensations du ventre n’étaient pas folles… Est-ce que c’est du à l’eau froide ? Eau froide qui bizarrement, cette fois, ne m’a pas dérangé. Juste avant de poser le vélo, je termine mon gel. Je pense que c’était une erreur.

J’arrive donc, la foule en délire, c’est assez incroyable de poser le vélo en premier, tous les supporters sont chauds ! Le speaker annonce que j’ai fait un gros vélo et dit que je cours bien donc que je devrais faire un beau numéro. J’espère !

WP Strava ERROR 401 Unauthorized - See full error by adding
define( 'WPSTRAVA_DEBUG', true );
to wp-config.php

Course à pied

Je pars donc avec une bonne allure, le bide de moins en moins bien. Musculairement, au souffle et au cardio, tout va bien, je remercie les gens qui m’encouragent et j’essaie de garder une bonne cadence à cause de ce fichu bide, allez tiens le coup. Je suis le VTT ouvreur, Sacha du TCC, en espérant que ça me donne une bonne allure.

Au bout de 2km, vers un virage, je regarde si ça suit derrière, je vois au loin un coureur et je me dis qu’il doit être à 1′. Je fais donc mes calculs : 10km pour 60s, il faut qu’il aille 6s au kilo plus vite que moi (vous noterez que normalement il aurait fallu que je compte 8km pour 60s, mais bon, disons qu’en plein effort je n’avais pas toute ma tête). OK, si il recolle je peux gérer cette allure.

J’espère calmer ce bide en prenant de l’eau à 2.5km. Ma course se poursuit, je gère les relances et les côtes, et termine le premier tour.

Je profite quand même, en me doutant que normalement ça passe. Ce deuxième tour est sympa car il y a les triathlètes qui font leur premier tour, ça permet de les encourager. Le mal de bide ne passe toujours pas, mais bon, je fais avec.

A un moment, je crache, et j’ai la gorge qui se coince avec la bave pâteuse du sucre, c’est horrible, je suis vraiment à deux doigts de vomir, j’hésite même à m’arrêter pour le faire, histoire de faire passer tout ça. J’ai déjà eu des mauvaises expériences de bide (notamment à trop boire la tasse en natation), et pour le coup, vomir c’est vraiment repartir.

A part cette mésaventure du deuxième tour, je profite, Sacha me dit aussi que c’est bon, me chambre que je vais piquer ses KoMs à vélo.

Ça y est, on y est, dernière montée, je partage ma joie avec tout le monde : le VTT ouvreur, Éloi, le public, et je gagne le Triathlon M de Carcassonne 2019 !

WP Strava ERROR 401 Unauthorized - See full error by adding
define( 'WPSTRAVA_DEBUG', true );
to wp-config.php

Conclusion

Interview de Robin, je profite encore, et qui je vois arriver, la Cavaille qui arrive à pleine balle ! Putain énorme, je lève les bras, on se félicite, on fait un doublé ! Son premier podium triathlon en solo, putain c’est bon ça ! Pour info, il pose 8ème à vélo et fait une course à pied monstrueuse pour terminer 2ème !

Énorme satisfaction, nos heures d’entrainements paient, et c’est toujours un plaisir d’être récompensé de la sorte !

Il n’y a pas à dire, la saison de triathlon 2019 est merveilleusement lancée !

Merci Éloi pour les photos !

Résultats

Et, voici donc, les résultats !

Médias

Ils en parlent :

  • Le site du TCC : ICI
  • Toulouse Triathlon : ICI

2 réponses sur “M de Carcassonne 2019”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *